La FTQ régionale dénonce l’attitude du maire

Projet de Coopérative d’habitation de l’Espérance de Loge m’entraide

Jonquière, le 30 juin 2010 – La FTQ régionale dénonce l’attitude du maire Jean Tremblay devant la dernière demande d’appui financier de Loge m’entraide : « On se croirait à la petite école : tu t’es assis dans les marches de mon bureau, tu es puni, tu n’auras rien ! » de déclarer Yvan Tremblay, président du Conseil régional FTQ Saguenay–Lac-St-Jean.

Pour le représentant régional de la FTQ, Jean-Marc Crevier, une personne comme Mme Sonia Côté, qui se dévoue pour une bonne cause comme elle le fait, ne mérite pas d’être traitée de cette façon. « Mme Côté et son regroupement qui travaillent sans relâche pour aider les personnes appauvries sur un projet dans lequel ils ont mis tant d’énergie méritent que les décisions concernant ce projet soient basées sur autre chose que la frustration personnelle du maire ».Il se demande dans quel monde vit Jean Tremblay pour prendre une décision comme celle-là
Il poursuit en mentionnant que ce ne doit pas être la façon dont est présentée un projet qui doit décider de son acceptation ou de son refus. Loge m’entraide a déjà fait ses preuves avec deux grosses réalisations. Selon M. Crevier, des dossiers bien étoffés doivent être davantage examinés pour leur contenu que pour le conflit qui existe entre deux individus.

En terminant, la FTQ régionale croit que le dévouement de personnes comme Mme Côté est un exemple à suivre au même titre que les exploits réalisés par un Pierre Lavoie. « Des personnes dévoués comme eux, il n’y en a pas assez ! Respectons au moins le travail qu’ils accomplissent en donnant toute l’attention nécessaire pour évaluer leurs demandes. C’est un minimum de respect ! » de conclure Jean-Marc Crevier et Yvan Tremblay.

La FTQ est la plus grande centrale syndicale régionale avec plus de 25 000 membres.