La FTQ répond aux propos du ministre Denis Lebel

Passage dans la région de la Commission Duceppe sur l’assurance-emploi

Jean-Marc Crevier, représentant régional FTQ

Jean-Marc Crevier, représentant régional FTQ

Jonquière, le 3 septembre 2013 – La FTQ régionale est offusquée par les propos tenus ce matin par le ministre Denis Lebel sur les ondes de la radio de Radio-Canada lorsqu’il dit d’attendre de voir les problèmes arriver avant d’agir ! C’est la réponse qu’offre Jean-Marc Crevier, représentant régional de la FTQ au ministre à la veille du passage de la Commission Duceppe sur l’assurance-emploi dans la région.

« Il s’agit vraiment là de toute une stratégie pour gérer les conséquences néfastes de cette réforme. Il sera trop tard pour les travailleuses et les travailleurs déjà touchés et on sait très bien qu’une fois la réforme adoptée, il ne sera pas question de revenir en arrière. Il n’a aucun plan pour palier aux problèmes qui ne tarderont pas à se faire sentir chez les travailleuses et travailleurs à statut précaire. Tout ce que le ministre pourra faire lorsque les cas se présenteront, ce sera de faire appliquer la réforme. Alors, il n’aura plus qu’à regarder les gens visés crever autour de lui, jusque dans sa propre région alors qu’il doit en connaître les besoins en matière d’assurance-emploi. Quelle insouciance ! », s’inquiète le leader syndical.
De plus, dans un article paru le 28 août dernier dans le Quotidien, M. Lebel dit : « J’ai fait le tour du Québec, cet été. Je ne sais pas combien d’employeurs, que j’ai vus, qui étaient satisfaits ». « Notre région doit surement faire exception, car chez nous, les entreprises se plaignent de la difficulté qu’elles auront à conserver une main-d’œuvre qualifiée en raison de la réforme ! » continue Jean-Marc Crevier en faisant référence à la sortie de ce matin de Récupère Sol de Saint-Ambroise qui a déjà commencé à perdre de la main-d’œuvre et qui a peur de continuer à en perdre et des entrepreneurs en sylviculture qui ont fait de même cet été en arborant les mêmes craintes ce qui n’est que la pointe de l’iceberg.
« Comment peut-il se balader en balançant de tes allégations ! Il ne peut pas nous faire avaler que ce sera mieux alors que tout ce que la réforme fera dans notre région, c’est de nous appauvrir davantage. » de conclure M. Crevier.

La FTQ est la plus grande centrale syndicale régionale avec plus 25 000 membres au Saguenay–Lac-Saint-Jean–Chibougamau-Chapais.

– 30 –

Source : Jean-Marc Crevier, représentant régional FTQ
418 699-0199
418 540-6858

LT/sepb574